Menu

BLOG

Mon 1er OpenLab

Arduino, makey makey, smoothie board, http, CSS (…) des mots résolument barbares, qui résonnent dans l'oreille de la profane que je suis. On ajoute à ça quelques imprimantes 3D, fraiseuses numériques, découpeuses laser, tours à métaux, perceuses à colonne et autres scies à ruban … et c'est bon. Je suis clairement impressionnée et intimidée pour mon 1er jeudi soir en OpenLab.

20h.

Petit à petit, les Fabriques prennent vie, et l'OpenLab commence. Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, on se retrouve au beau milieu d'une conversation avec un spécialiste de la modélisation, un informaticien-forgeron ou un élève en prépa math, pro de l'impression 3D.
Une trentaine de passionnés, des profils complètement différents, qui se retrouvent chaque semaines pour partager, apprendre, créer, et rendre accessible aux non-initiés leur savoir.

« C'est comme un brainstorming géant et permanent ». En effet, il n'est pas rare de voir chaque semaine de nouveaux porteurs de projets passer le pas de la porte, une ou deux bonnes idées derrière la tête. On met en commun les savoirs et savoirs-faire présents, mais aussi les idées. On mutualise compétences et connaissances et on avance.

Le lieu déborde de vie, fourmille d'idées et de projets.

C'est un joyeux bordel organisé. Dans une pièce, deux enfants démontent une imprimante « pour s'occuper » ; ici on aide une dame à recréer - via une imprimante 3D - une pièce cassée ; de l'autre coté de la pièce, des étudiants de l'EESAB viennent découvrir les machines, se former et discuter de leur projets ; la semaine dernière, on réfléchissait à la création d'un couteau à beurre chauffant ; la semaine prochaine, on fabriquera des gobelets lumineux et moi, j'espère secrètement qu'on m'imprimera un jour en 3D. Pierre le coordinateur vole de groupe en groupe, l'air ravi « tu vois c'est ça les Fabriques ! C'est génial ! ».

L'atmosphère sent bon le partage et l'entraide, impensable de travailler dans son coin et rester sur ses acquis, on se confronte à ce qu'on ne sait pas (pas encore !), on essaie, on apprend, on transmet.

Décidément, cet endroit me plait.

Écrire un commentaire




: Quelle est la première lettre du mot cexx ?